Recherche personnalisée
Notre flux RSS
 
 

 

"Quelques données sur le jeu dans l' hexagone"



Selon une enquête réalisée par Ipsos pour la Délégation interministérielle à la famille et publiée le 10 décembre 2008, la quasi totalité des enfants et adolescents de 6 à 17 ans jouent aux jeux vidéo. Les parents ne sont pas toujours bien informés du contenu de ces jeux. Le sujet est d'ailleurs rarement abordé.
Cette enquête révèle que la majorité de parents ne parle jamais ou seulement parfois avec leur enfant des jeux vidéo auxquels ces derniers peuvent jouer. Les parents jugent assez superflu de devoir rester systématiquement ou souvent aux côtés de l’enfant lorsqu’il joue à un jeu vidéo, voire même de discuter avec lui desdits jeux. Ainsi, 54% des parents ne parlent jamais ou seulement parfois avec leur enfant des jeux vidéo auxquels il joue, et ils ne sont que 18% à rester systématiquement ou souvent à ses côtés pendant le jeu et 11% à pratiquer avec lui.
La vigilance des parents concernant les jeux vidéo est inconstante et diminue avec l’âge de l’enfant. Ainsi 69% des parents déclarent savoir toujours à quel type de jeu joue leur enfant, mais 31% avouent ne pas toujours le savoir. Les parents mobilisent leur attention quand leur enfant a entre 6 et 10 ans (84% savent toujours à quoi il joue), mais relâchent progressivement leur attention quand l’enfant atteint la tranche d'âge entre 11 et 14 ans (64%) pour devenir minime lorsque l’enfant a15 ans et pour cause, la majorité des parents d’enfants de 15 à 17 ans (58%) indique ne pas toujours savoir à quel jeu joue leur enfant.
Concernant l'achat des jeux, en grande majorité, les jeux auxquels s’adonnent les enfants sont achetés (79%), seuls 5% étant prêtés, et 15% téléchargés gratuitement. Ce sont les parents qui achètent le plus des jeux vidéo à leurs enfants, qu’il s’agisse de la mère (53%) ou du père (48%). Toutefois, quand l’enfant atteint l’âge de 15 ans, il achète davantage ses jeux par ses propres moyens. Mais si les parents sont les principaux pourvoyeurs de jeux vidéo quand ceux-ci ont été achetés, leur enfant reste le principal prescripteur. Quand les parents achètent un jeu vidéo à leur enfant, c’est essentiellement parce qu’il le leur a demandé (67%), seuls 24% indiquant que c’est parce qu’ils l’ont trouvé intéressant et 6% parce qu’ils en ont entendu parler dans une publicité, des journaux ou par des amis. Le rôle incitatif des enfants s’exerce dès le plus jeune âge et devient prépondérant quand celui-ci grandit.
Cette enquête démontre que les jeux vidéo sont devenus un loisir massivement répandu auprès des 6-17 ans. Selon leurs parents, la quasi-totalité des enfants de cette classe d’âge joue aux jeux vidéo (96%), dont 53% qui le font « souvent ». Parmi les enfants utilisateurs de jeux vidéo, plus des quatre cinquièmes (83%) y jouent au moins une fois par semaine, dont 32% s’avèrent être de gros consommateurs puisqu’ils y jouent au moins une fois par jour.L'acceptation de la violence dans le jeu a de quoi surprendre. Plus d’un parent sur trois (36%) déclare qu’il arrive à son enfant de jouer à des jeux vidéo qu’il estime violents. Même si la majorité (63%) affirme le contraire, cette proportion de parents est significative, d’autant que les adolescents, davantage exposés, ne sont pas les seuls concernés : les parents de lycéens affirment majoritairement qu’il arrive à leur enfant de jouer à des jeux violents (55%), mais une proportion non négligeable de parents d’enfants plus jeunes disent également la même chose (46% de ceux qui ont un enfant collégien et 22% des parents d’enfants plus jeunes). Le système PEGI / PEGI ONLINE, qui offre un étiquetage clair des jeux vidéo en fonction de l’âge des enfants pour permettre aux parents d’acheter des jeux en tout connaissance de cause, est encore largement méconnu (seuls 21% des parents dont les enfants jouent à des jeux vidéo en ont entendu parler). Mais quand il est connu, il est très utilisé : 78% des parents qui achètent des jeux vidéo et qui ont connaissance de cet outil l’utilisent souvent.


 

 
 

Nous contacter Info légale publicité

© 2007-2013 by cabinet de psychologie clinique-tous droits réservés

Searchmedica.fr
[Valid RSS]