Recherche personnalisée
Notre flux RSS
 
 

 

Vous avez dit une politique de prévention?!

 

M. Abelin député de Vienne (Nouveau Centre) interroge, par écrit, le Ministre de l’éducation national, Luc Chatel au sujet des mesures gouvernementales pour prévenir la cyberdépendance des jeunes.
Le site de l’assemblé national fait mention d’une question publiée au JO le 26 janvier 2010 dont le texte est le suivant :
« M. Jean-Pierre Abelin interroge M. le ministre de l'éducation nationale sur la cyberdépendance des adolescents. L'ordinateur occupe de plus en plus de place dans la vie, il peut devenir un véritable objet d'addiction. Omniprésent, il entraîne de nombreux comportements compulsifs irrépressibles. La cyberdépendance est une forme de toxicomanie moderne. Lorsque l'on reste « scotché » irraisonnablement à son écran, il arrive même que l'on en oublie de manger et qu'une perte de poids importante en soit la conséquence. Le psychologue Jean-Charles Nayebi, auteur de « La cyberdépendance en 60 questions » explique « qu'Internet constitue, pour certains adolescents, une fuite d'un quotidien difficile. A ce titre les adolescents qui sont timides, qui ont une mauvaise image d'eux-mêmes, qui ne sont pas socialement à l'aise et les adolescents dont les parents rentrent tard à la maison sont les plus à risque. La passion de certains adolescents pour Internet réside dans le fait que cette période est parfois accompagnée de questions identitaires, lesquelles peuvent facilement être contournées par la connexion au réseau. Les étudiants, notamment ceux qui vivent éloignés du contexte familial, se trouvent aussi parfois piégés par la cyberdépendance. Leur ordinateur peut progressivement remplir leur espace ludique puis leur espace de socialisation ». Cette surconsommation a des conséquences sur la santé (manque de sommeil, grignotage, "renfermement sur soi, etc.), sur le parcours scolaire par une perte de concentration et sur le plan relationnel avec les autres. Des associations organisent ça et là des conférences pour interpeller parents, enseignants et mettre en place des échanges parents-jeunes. En conséquence, il lui demande de bien vouloir l'informer des mesures que compte prendre le Gouvernement pour mettre en place dans les établissements scolaires une prévention efficace pour sensibiliser ces jeunes adolescents victimes de cette nouvelle addiction. ».


Au 21 février 2010, le site nosdeputes.fr qui relate cette information affiche que cette question n’a pas encore reçu de réponse.
De son côté, le psychologue Jean-Charles Nayebi, déjà cité dans les travaux de parlementaires UMP ou de sénat, dont la grille d’évaluation de cyberdépendance vient d’être testée avec succès sur les adolescents dans une étude de médecine de l’éducation nationale à l’académie de Lyon, fait savoir qu’il n’a été, à aucun moment, consulté par les institutions de l’état français au sujet d’une politique de prévention quelconque: « Je me félicite que nos parlementaires, sénateurs et députés, prennent enfin au sérieux ce qui est mon cheval de bataille depuis plus de dix ans, qu’on puisse enfin parler d’une politique de prévention sans risquer d'être tourné en dérision. Le travail des sénateurs et des parlementaires l’an dernier concluait à une nécessaire formation des acteurs de la santé et de l’éducation à cette problématique. La question du député Abelin va dans le même sens. » a déclaré l’expert français.

Texte de réponse 04/05/2010

L'éducation nationale est attentive aux nouveaux modes d'addiction y compris les addictions sans substances, enationalet plus particulièrement aux nouvelles formes que sont l'addiction à l'Internet et aux jeux vidéo en ligne. Dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les toxicomanies 2008-2011, le ministère de l'éducation nationale et la mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie préparent la diffusion d'un guide de prévention des conduites addictives en milieu scolaire. Une fiche de ce guide est consacrée à la prévention et au traitement de « l'usage excessif des écrans à l'adolescence ». Ce document sera diffusé courant 2010 à l'ensemble des établissements scolaires du second degré. Par ailleurs, un groupe de travail est mis en place par le ministère de l'éducation nationale, avec le concours de la mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie, afin d'élaborer un module de formation des personnels au repérage précoce et à l'orientation des élèves en situation de consommation de substances psychoactives et concernés par les autres formes d'addiction.


 

 
 

Nous contacter Info légale publicité

© 2007-2013 by cabinet de psychologie clinique-tous droits réservés

Searchmedica.fr
[Valid RSS]